Au pays des rêves..

03 octobre 2010

Un rêve dans le rêve

Tout commence avec un rêve dans le rêve.

Je suis dans mon lit, dans mon ancienne chambre. J'ai peur.

Je vois des silhouettes à travers mes paupières, comme si des personnes se penchaient au-dessus de mon lit pendant que je dors. J'ai peur. Je sens qu'ils sont vraiment là, dans ma chambre. Je serre les draps contre moi, je transpire.

Il faut que j'ouvre les yeux, je le sais bien, mais je n'y arrive pas tout de suite. Je trépigne, je lutte.

Finalement, je parviens à ouvrir les yeux. La chambre est toute sombre pendant un instant, puis l'obscurité semble s'évaporer. Tandis qu'elle s'évapore, j'ai l'impression de voir des silhouettes s'évader de la chambre avec elle, comme si elle les emportait.

Les nuits suivantes, le rêve se répète. Au bout de quelques nuits, je parviens à me réveiller plus tôt, et je constate qu'il y a vraiment des gens penchs au-dessus de moi, dans mon sommeil, qui se parlent entre eux en chuchotant; ils s'appliquent à me tracer de fines entailles entre chaque doigt avec une sorte de scalpel.

Je me réveille, je hurle et ils s'enfuient en courant.

Ma mère et mon beau-père viennent voir ce qui se passe, me demandent qui étaient ces gens. Je leur dis que je ne sais pas, mais je sais qu'ils vont revenir. Ils vont revenir la nuit prochaine.

Pendant un instant,ma mère s'inquiète. Puis elle m'annonce qu'ils ne seront pas là la nuit prochaine.

Je serai seul. Et là, je panique. J'observe mes doigts, les entailles sont presque invisibles. Je fouille la maison, le jardin et finis par trouver une espèce de petit boitier noir qui ressemble à un taser. Ils l'ont oublié ici.

L'un d'entre eux vient pour le récupérer. Je le menace avec, une petite lumière rouge apparait au bout. Il lève les mains, il a peur. Je veux qu'il m'explique ce qu'il se passe.

Il me dit que le rayon laser contenu dans ce petit boitier a le pouvoir de supprimer la possibilité qu'a une personne de ressentir le bonheur. Ils ont inséré des puces entre mes doigts pour me rendre plus réceptif à leurs rayons. Il me dit qu'ils vont revenir cette nuit, terminer leur mission.

Le soir approche, j'ai peur. Je suis dans ma chambre, la maison est vide, silencieuse. J'hésite. Rester ? Partir ? Je finis par choisir de m'enfuir, mais il est trop tard, ils sont à mes trousses. Ils sont en voiture, ils sont nombreux.

Je cours de toutes mes forces sur la route, mais ça ne sert à rien. Ils me rattrappent et m'encerclent. Je brandis alors le laser que j'ai gardé sur moi.

Ils lèvent les mains. A leur tour, ils ont peur. Je tire, sur chacun d'entre eux.

Ce rayon qui devait me priver à tout jamais du bonheur, sur eux a l'effet inverse.

Ils deviennent joyeux, euphoriques.

Posté par jracontemesreves à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]